La couleur d’un sexe

February 1, 2012  by Chrystian Guy  •  Chrystian Guy

Arbre en fleurs - Vancouver, printemps 2011.

Bleu pour les garçons, rose pour les filles… Il y a quelques jours, j’ai reçu un appel de notre support informatique: on m’offrait d’échanger mon iPhone 4 pour un iPhone 4s, mais avec le hic qu’il était, ô l’horreur, blanc. Le-dit téléphone ayant d’ailleurs été acheté pour un autre vp qui l’a refusé parce que c’était trop… féminin!

Pourquoi? En quoi le blanc est-il plus féminin que le noir ou le gris? J’admets volontiers que le rose et le bleu sont plus souvent utilisés pour distinguer les filles des garçons. Mais c’est en fait quelque chose de très moyenâgeux et sexiste: le bleu étant la couleur des rois, seuls les nouveaux-nés mâles y avaient droit! Le rose, lui, est une couleur abâtardie: le rouge du sang qui rappelle le péché originel, pâli par l’ajout du blanc, symbole de la pureté, dont on obligeait les filles à observer, jusqu’au mariage, lui même en blanc.

Il y a des objets pour lesquels certaines couleurs siéent mieux que d’autres. Le rose de ma chemise, subtil, serait certainement trop audacieux pour mon veston (quoiqu’en eut pensé Oscar Wilde). Mais de là à dire qu’un appareil électronique soit féminin parce qu’il est blanc…

Et le fait que j’écrive ce billet démontre assez que cela m’affecte plus que je ne voudrais l’avouer. Soit! J’assume mes choix. La couleur de mon sexe n’a rien à voir avec celle de mon appareil.

Leave a comment