De l’anxiété

February 25, 2012  by Chrystian Guy  •  Chrystian Guy
Le retour de Don Quichotte

New-York, Columbus Circle, été 2010

Je suis une personne anxieuse. Ce n’est pas seulement moi qui le pense, c’est le diagnostic de mon médecin, d’un psychiatre et d’un psychologue. Printemps 2010: des symptômes plus aigus se pointent chez moi; conséquence d’un milieu de travail dysfonctionnel. N’étant pas équipé pour faire face à ces attaques, je tombe. Durement.

L’anxiété est une maladie sournoise et surtout mal comprise; c’est le cancer de l’humeur. Si vous n’avez jamais fait d’anxiété, voici un bon moyen pour vous permettre d’imaginer ce que c’est. Pensez un instant qu’on vous enferme dans une pièce noire, que vous y entendiez des sons menaçants, que la peur vous prenne, mais que vous ne connaissiez pas l’objet de cette peur: un effroyable inconnu. Maintenant imaginez-vous ressentir ce sentiment durant 48 heures. C’est ça, faire de l’anxiété. C’est une torture constante qui vous ronge par en-dedans. Et il y a des heures, des jours, où même les médicaments ne calment pas cette peur. Joyeux.

Mais le cerveau à ceci de merveilleux qu’il s’adapte à toutes les situations. Après un certain temps, on apprend à vivre avec l’anxiété; on accepte cette boule qui pèse dans notre thorax et on se convainc que l’effroyable inconnu est aussi irréel que le Bonhomme Sept heures. Et on reprend lentement le dessus sur sa vie.

C’est un combat solitaire. C’est Don Quichotte qui avance sur des moulins à vent…

Ces mots de Michel Rivard, dans le retour de Don Quichotte, sont ceux que j’ai aujourd’hui envie de dire à mon Amoureuse:

Comme tu le vois, on peut pas vraiment dire
Que quelque chose a changé
Mais je reviens debout, c’est déjà beaucoup
Et c’est déjà le mois de mai
Je voudrais juste trouver la place
Que tout le monde finit par se trouver
Et si t’as l’goût d’me voir
J’te raconterai
De belles histoires de chevaliers

Pour revenir, il faut partir, parfois très loin. Heureusement pour moi, elle avait laissé des pierres sur mon chemin pour que je puisse revenir.

Comments:

  • Elo 19/11/2012 at 18:52

    Quel magnifique blogue Chrystian… je suis heureuse de constater un grand changement depuis la dernière version que j’avais consulté (ça fait pas loin de 5 ans déjà). Plus émotif, plus introspectif, plus humain… plus toi aussi non? Je suis vraiment heureuse pour toi. Je ne sais pas si les photos sont de toi, je les trouve vraiment magnifiques… et tellement pleines de sens et d’émotion. Dis-toi que ce passage “anxieux” t’auras permis malgré tout à sentir l’humain en toi, avec ses faiblesses bien sûr, mais aussi avec ses forces. Celles qui t’ont probablement déjà permis de développer de nouvelles stratégies, de jeter un nouveau regard sur la vie. 🙂

  • Chrystian Guy 22/11/2012 at 17:55

    Merci Eloïse pour ton beau commentaire. Je suis content que tu aies apprécié 🙂
    Et oui les photos sont toutes de moi…

Leave a comment